« Positive attitude » pour trouver un emploi

11 Mai « Positive attitude » pour trouver un emploi

En toutes circonstances, particulièrement dans le cadre des entretiens d’embauche, il est important de développer une analyse positive des évènements, de parler de ce qui vous plait, de décrire des événements ou de raconter qui montrent que vous avez « le power » (expression chère à nos amis de Miche&Augustin).

L’entreprise qui va vous embaucher recherchera forcément une bonne énergie ; la phase de recrutement est une phase de vérification que ça « match » entre l’entreprise et le candidat. Vous allez vivre avec vos futurs collègues, partager des hauts et des bas donc si, dès les premiers contacts, vous avez l’air positif , alors ils auront envie de prolonger l’expérience avec vous…c’est ce qu’on appelle embaucher. Un petit conseil pour être positif même quand on est stressé : parlez de ce que vous aimez ! Si vous répondez aux questions en illustrant vos réponses par des exemples de réussites, succès, satisfactions, fiertés, vos yeux vont pétiller, vous aurez plus naturellement tendance à sourire, les traits de votre visage vont se décrisper…

Il y a aussi certaines règles à respecter pour éviter les déconvenues :

1- Ne jamais dénigrer son ancien job.

Il y a toujours des aspects rébarbatifs dans toute mission et il vaut mieux parler ce qui vous a plus, de ce qui vous a appris, de ce qui vous a permis de vous dépasser dans votre ancien poste que de donner l’impression de « cracher dessus ». Il y a toujours du positif à tirer et c’est une habitude que nous cultivons dans les coaching JOBtimise, nos clients prennent vite le pli et ça change leur vie !

2- Ne jamais dénigrer ses anciens collègues.

Vous pouvez vous changer vous-mêmes mais c’est bien plus dur de changer les autres, donc autant vous concentrer sur ce que vous auriez mieux fait plutôt que de pointer d’autres personnes du doigt.

3- Ne jamais dénigrer son ancien chef.

C’est une manie trop répandue dans notre beau pays que d’expliquer qu’on pourrait très bien faire le boulot de son chef. A tous ceux qui pensent que leur patron était trop ceci ou trop cela, que leur manager était défaillant ici et inefficace là, que répondent (intérieurement) les recruteurs ? « Si vous étiez si bon, vous seriez à leur place ». Autant vous dire que ce n’est pas favorable à ces « rebelles » en entretien.

4- Ne pas définir négativement les choses.

Par exemple, certaines personnes vont vous expliquer qu’elles ont choisi de travailler dans les fonctions commerciales parce que le marketing ne leur plaisait pas pour X raisons. Quel dommage ! Parlez plutôt des choses qui vous plaisent dans les métiers commerciaux, sur le terrain, dans le contact avec le client etc. Il faut mettre en valeur ce qui vous motive plutôt que d’évoquer ce qui ne vous « excite » pas.

La « positive attitude », c’est contagieux!

No Comments

Post A Comment